• Le dessin du labyrinthe…

    ...est constitué d’un trajet qui, malgré méandres et changements de directions, mène inexorablement vers son centre. Le parcours d'un labyrinthe requiert les mêmes qualités que la méditation : concentrer et libérer son esprit pour rester sur le chemin, sans se laisser distraire par les détours, qui représentent les épreuves de la vie, les émotions et les vagabondages de la pensée.

À propos des labyrinthes

Les labyrinthes peuvent sembler à certains comme simplement un design . S’ils les apprécient de cette manière, c’est un bon début.

Les labyrinthes peuvent également être considéré comme un détour du chemin quotidien, une occasion de ralentir et de réfléchir sur la vie en général.

À un niveau plus profond, les labyrinthes sont une métaphore de l’appel de la vie intérieure, un endroit où vous retrouvez vous-même, la paix, et peut-être Dieu. Un lieu où vous recevez ce dont vous avez besoin pour retourner parmi le monde afin d’en faire un meilleur endroit.

D’une manière même plus profonde, peut-être subconsciente, les labyrinthes touchent á l’archétype primordiale en nous tous; celle des héros ordinaires appelés à se lancer à l’aventure, et de surmonter les trolls et les dragons qui gardent la voie; arriver au fond du lac, dans le ventre de la baleine, au centre de la terre, sur la plus haute montagne.

Depuis toujours, les humains sont fascinés par les labyrinthes. On en a retrouvés d’innombrables variantes dans le monde entier, de toutes formes et tailles, sur des pierres très anciennes ou des pièces de monnaies, sur les murs de grottes, sur des sols en mosaïque, ou encore sous forme de constructions élaborées à l’aide de grosses pierres.

Physiquement, le dessin du labyrinthe est constitué d’un trajet qui, malgré méandres et changements de directions, mène inexorablement vers son centre. Le parcourir requiert les mêmes qualités que la méditation : concentrer et détendre son esprit pour rester sur le chemin, sans se laisser distraire par les détours, qui représentent les épreuves de la vie, les émotions et les vagabondages de la pensée.

Le terme « labyrinthe »

Etymologiquement, le Grand Dictionnaire Encyclopédique Larousse dit que labyrinthe, (n. m.), du latin « labyrinthus », est un vaste édifice comprenant d’innombrables salles agencées de telle manière que l’on ne trouve que très difficilement l’issue.

LABYRINTHE OU DÉDALE?

En français, on appelle généralement « labyrinthe » la structure qui ne comporte qu’un seul chemin menant vers le centre. Il est par conséquent impossible de se perdre.

Le « dédale » est constitué de multiples chemins et de voies sans issue. On peut s’y perdre et ne pas être capable de trouver le centre ou – pire – la sortie. Par exemple, les labyrinthes végétaux des parcs et jardins, très populaires en Grande-Bretagne, comportent plusieurs chemins et sont donc de ce type.

SYMBOLISME

Dans de nombreuses cultures, l’Univers est symbolisé par un ou plusieurs cercles. La plupart des labyrinthes s’inscrivent dans un cercle qui représente par conséquent l’unité, la perfection.

Il peut aussi être symbole de voyage, voyage initiatique, rite de passage, pèlerinage ou croisade médiévale, voyage vers l’au-delà après la mort. . Il est donc aussi associé au monde « d’en bas », lieu de mystère où l’on meurt et renaît.

Le labyrinthe symbolise de façon générale le long et difficile chemin de l’initiation, la mort et la renaissance sur le plan spirituel.

Dans de nombreuses cultures, on considère que le centre du labyrinthe existe parallèlement dans ce monde physique et dans le monde invisible, donnant ainsi accès à des états de conscience différents. Cheminer vers le centre du labyrinthe, c’est aller vers son propre centre, sa lumière intérieure, c’est dépasser ses peurs en traversant les zones d’ombres de notre psyché. De nos jours, les représentations du labyrinthe sont aussi devenues un outil thérapeutique et pédagogique, dans lequel il représente une image archétypale du psychisme humain.

Le but du cheminement est le centre du labyrinthe, lieu mystérieux qu’on peut associer à l’inconscient et qui donne la possibilité de retrouver l’unité perdue de l’être. Mais le centre n’est pas prévu pour y demeurer. Il faut faire le chemin en sens inverse et retourner à la lumière.

Découvrir le labyrinthe et son symbolisme nous permet de trouver comment il peut nous aider dans notre propre quête spirituelle et notre développement personnel.

Une Réponse

  1. Je trouve qu’il y a un lien entre les labyrinthe et les mandalas….tout aussi méditatif.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :